Actualités des enseignants Archive

JE de l’ASES – Enseigner l’enquête collective

Plusieurs enseignant-es du département interviendront lors d’une journée d’étude de l’ASES sur le thème:

Enseigner l’enquête collective – plaisirs et transformations de l’université

vendredi 3 février 2023 (9h-18h), site pouchet, 59-61 rue 75017 paris

Au-delà de la transmission d’un rapport au monde et d’outils critiques pour le penser, tout l’intérêt des cursus de formation en sociologie consiste à familiariser les étudiant-es avec une série de méthodes d’enquête, qualitatives autant que quantitatives : conduite d’entretiens, réalisation d’observations, collecte d’archives, élaboration de questionnaires, traitement statistique des données, etc.

Au fil des années, les enseignements méthodologiques qui accompagnent les étudiant-es vers la maîtrise individuelle de ces techniques d’enquête se succèdent… qu’en est-il de la réalisation de plus grandes enquêtes collectives, menées avec et par les étudiant-es ?

Lors de cette journée, nous voulons confronter différentes expériences locales d’enquêtes collectives (à la fois quanti et quali, menées en licence comme en master) pour réfléchir collectivement aux vertus et aux limites de ces dispositifs pédagogiques, aussi bien pour les étudiant-es que pour les enseignant-es !

En effet, enquêter collectivement aujourd’hui ne va pas de soi, particulièrement dans la période que traversent les sciences sociales. D’un côté, l’austérité budgétaire et la précarité croissante de l’ESR fragilisent les initiatives et les équipes pédagogiques. De l’autre, la sociologie est attaquée de toutes parts. Comment enquêter et transmettre dans ces conditions ? Comment faire avec et dépasser ces multiples obstacles ? Se poser la question de la place de cette pratique de l’enquête collective dans nos départements de sociologie dépasse de loin le seul enjeu pédagogique (celui des savoirs et des « compétences ») : et s’il s’agissait aussi et surtout de retrouver un peu de plaisir, celui de faire collectif et de transmettre ensemble ?

Programme:

9h : Ouverture de la Journée par l’ASES
9h30 – 11h : Lucas Tranchant, Collectif POF -CRESPPA-CSU, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis; autre collègue du collectif (à confirmer)
11h15 – 12h45 : Marie Charvet, Fabienne Laurioux, Antoine Vion, CENS, Université de Nantes
12h45h – 14h : Déjeuner (possibilité de déjeuner au restau U. de Pouchet)
14h -15h15 : Brice Nocenti et Adrien Thibault, Université de Strasbourg
15h15-16h30 : Marion Charpenel et Anne Bidois, Dysolab, Université Rouen-Normandie
16h45-18h : Corinne Davault, Anaïs Leblon, LAVUE/ALTER, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et Isabel Boni-Legoff, Caroline Bertron, CRESPPA-CSU, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
18h : Conclusions de la Journée par Marie-Pierre Pouly, GRESCO, Université de Limoges
18h30 : Pot offert par l’ASES à ses adhérent-es.

Point organisationnel important : si vous souhaitez déjeuner à Pouchet, nous réserverons des repas au restaurant universitaire, nous devons pour cela connaître le nombre exact de participant-es. Merci de nous adresser un mail à contact.ases@gmail.com avant le 30 janvier pour nous préciser votre présence.

Sous réserve : possibilité de suivre partiellement la journée pédagogique en distanciel.

Intervention de Solène Brun en L3

Le jeudi 15 décembre de 10h30 à 12h en salle B235, Solène Brun (Postdoctorante à l’Institut des Migrations et docteure en sociologie) viendra échanger avec les étudiant·es de L3 du cours Sociologie de la famille sur le thème suivant : « Aborder la socialisation raciale à partir de l’exemple des personnes non blanches élevées par un ou des parent(s) blanc(s) ».

Vous êtes toutes et tous les bienvenu·es pour participer à cette rencontre.

Amicalement,

Hélène Oehmichen

Intervention de Rose-Marie Lagrave auprès des étudiant·es de L1

Rose-Marie Lagrave (Directrice d’études honoraire, EHESS) viendra échanger avec les étudiant.es de L1 du cours Transformations Sociales au 20ème siècle, autour de son ouvrage

Se ressaisir. Enquête autobiographique d’une transfuge de classe féministe (La Découverte, 2021),

le mercredi 30 novembre 2022, de 13h à 15h,

dans l’amphithéâtre de la Maison de la Recherche (Université Paris 8).

Vous êtes toutes et tous les bienvenus pour participer à cette rencontre.

Amicalement,

Les enseignant.es du cours Transformations Sociales
Isabel Boni-Le Goff, Julia Descamps, Jean-Marc Etienne, Yasmine Siblot

Enquête sur les sociabilités étudiantes

Dans le cadre du collectif POF, les étudiant.es du département de sociologie et d’anthropologie réalisent cette année une enquête par questionnaires d’envergure sur les liens et lieux de sociabilité des étudiant·es de neuf universités partenaires : Brest, Caen, Grenoble, Le Havre, Nantes, Nanterre, Saint-Denis, Saint-Etienne et Tours.

Cette enquête vise à étudier les différentes manières qu’ont les étudiants de créer et d’entretenir leurs relations, mais aussi les différents lieux qui permettent ces interactions : où se font ces rencontres ? Qui sont leurs ami·es ? Quels sont les lieux importants pour eux ? À quelle fréquence s’y rendent-ils ? Quelles contraintes pèsent sur la possibilité de faire ces rencontres ?

L’enquête est menée dans les huit institutions selon un protocole d’enquête précis : elle aura lieu du 21 au 25 novembre 2022 dans des salles de cours tirées au sort afin de construire un échantillon représentatif des étudiant·es présent·es sur les campus. Afin de mener à bien ce projet, les étudiant.es de L2 sollicitent votre aide : en accordant 15-20 minutes à la réalisation de cette enquête dans vos cours, vous garantissez un bon taux de réponse et un respect de la méthode d’échantillonnage commune avec les autres établissements concernés.

L’enquête est strictement anonyme et servira exclusivement à produire des analyses statistiques. Vous pourrez avoir accès à ces analyses (offrant une meilleure connaissance de nos étudiant·es) sur le site du département de Sociologie et d’Anthropologie en juin 2023

Restant à votre disposition pour de plus amples informations et espérant compter sur votre coopération, veuillez agréer, cher·e collègue, l’expression de nos salutations respectueuses.

Cette enquête est réalisée à Paris 8 sous la responsabilité de trois enseignant·es :
Mathieu Ferry (mathieukferry@gmail.com), Hélène Oehmichen (helene.oehmichen@ehess.fr), Lucas Tranchant (lucas.tranchant@univ-paris8.fr)

Journée du Master de Sciences sociales – vendredi 20 mai de 10h à 17h – Amphithéâtre de la Maison de la Recherche

Les étudiant-e-s du Master 2 Sciences sociales ont le plaisir de vous inviter à leur journée du Master de Sciences sociales. Elle aura lieu le vendredi 20 mai de 10h à 17h dans l’amphithéâtre de la Maison de la Recherche.

Durant cette journée les étudiant-e-s du Master présenterons leurs travaux de recherche, qui seront discutés par d’autres étudiant-e-s du Master et par des enseignant-e-s du département. Vous pouvez consulter ici le programme de cette journée.

Information L2 – Cours du vendredi 18 février en distanciel

En raison de la grève RATP prévue vendredi 18 février, les cours Introduction thématique : sociologie des groupes professionnels (N. Vézinat, 9h-12h) et Traiter les données statistiques (M. Plégat, 12h-15h) seront assurés en distanciel par visioconférence. Les informations pratiques pour suivre le cours vous seront communiquées par mail par votre enseignante.

Rencontre des L3 avec Stéphane Beaud – 20 avril 13h – salle B235

Les étudiant-es de L3 qui ont suivi au premier semestre le cours « Sociologie de la famille » (avec Mme Oehmichen) sont invité-es le mercredi 20 avril à 13h en salle B235 à rencontrer Stéphane Beaud. La salle sera communiquée prochainement. Cette rencontre, qui durera environ deux heures, sera l’occasion d’un échange sur la sociologie des fratries, à partir d’une discussion sur La France des Belhoumi et sur les travaux réalisés par les étudiant-es. Si vous ne pouvez pas venir ou si vous avez besoin d’un justificatif, merci d’envoyer un mail à helene.oehmichen@ehess.fr

URGENT Licences : emplois du temps avec salles

Vous pouvez désormais télécharger les emplois du temps avec les numéros de salles :

Licence 1

Licence 2

Licence 3

Les cours commencent bien mardi de cette semaine.

Nous nous excusons de l’arrivée tardive des ces informations.

Parution : Jean-François Laé, Parole donnée, entraide et solidarité en Seine-Saint-Denis en temps de pandémie

Jean-François Laé vient de publier un ouvrage aux éditions Syllepse, Parole donnée, entraide et solidarité en Seine-Saint-Denis en temps de pandémie, qui a fait l’objet d’une note de lecture dans Le Monde.

 

Pré-rentrée du second semestre de la licence de sociologie : lundi 10/01 en B135

La réunion de pré-rentrée aura lieu le lundi 10 janvier 2022 en salle B135 :

  • 10h00 : L1
  • 13h30 : L2
  • 15h00 : L3

A télécharger : descriptif des cours et emploi du temps pour le second semestre de la licence

Pour vous permettre de préparer la reprise des cours vous trouverez ici deux documents à télécharger à propos du second semestre de la licence de sociologie 2021-2022 :

– Un descriptif des enseignements du second semestre : Télécharger ici

– Un emploi du temps (provisoire, numéros de salles à venir) du second semestre : Télécharger ici

Enquête sur les pratiques alimentaires des étudiant·es

Dans le cadre du collectif POF, les étudiant.es du département de sociologie et d’anthropologie réalisent cette année une enquête par questionnaires d’envergure sur les pratiques alimentaires des étudiant·es de huit universités partenaires : Brest, Caen, Grenoble, Le Havre, Nantes, Paris-Nanterre, Paris 8 et Tours.

Cette enquête vise à comprendre les diverses manières qu’ont les étudiants de s’approvisionner et de consommer leur nourriture : à quels équipements ont-ils accès pour cuisiner ? où et que mangent-ils ? quelles contraintes pèsent sur leur alimentation (budget, régimes, etc.) ? où et quand font-ils leurs courses ? dans quelle mesure le passage à la vie étudiante modifie-t-il ou non les habitudes alimentaires transmises pendant l’enfance ?

L’enquête est menée dans les huit institutions selon un protocole d’enquête précis : elle aura lieu du 22 au 26 novembre 2021 dans des salles de cours tirées au sort afin de construire un échantillon représentatif des étudiants présents sur les campus. Afin de mener à bien ce projet, les étudiant.e.s de L2 sollicitent votre aide : en accordant 15-20 minutes à la réalisation de cette enquête dans vos cours, vous garantissez un bon taux de réponse et un respect de la méthode d’échantillonnage commune avec les autres établissements concernés.

L’enquête est strictement anonyme et servira exclusivement à produire des analyses statistiques. Vous pourrez avoir accès à ces analyses (offrant une meilleure connaissance de nos étudiants) sur le site du département de Sociologie et d’Anthropologie en juin 2022

Restant à votre disposition pour de plus amples informations et espérant compter sur votre coopération, veuillez agréer, cher·e collègue, l’expression de nos salutations respectueuses.

Cette enquête est réalisée à Paris 8 sous la responsabilité de quatre enseignant·e·s :
Claudette Lafaye (claudette.lafaye@univ-paris8.fr), Hélène Oehmichen (helene.oehmichen@ehess.fr), Lucas Tranchant (lucas.tranchant@univ-paris8.fr), Livia Velpry (livia.velpry@univ-paris8.fr)

Jean-François Laé témoigne de son expérience des années 70

Dans le documentaire de Sophie Bredier « Nous, les filles mères », diffusé le dimanche 5 juillet 2020 sur France 5 à 22h45 , Jean-françois Laé témoigne de son expérience des années 70.

Ce documentaire retrace l’histoire oubliée de ces femmes qui durant des décennies furent mises au ban de la société pour avoir enfanté hors mariage.En mêlant témoignages et archives, le film déroule les grandes étapes des politiques familiales de l’après-guerre à nos jours en se focalisant sur la création des établissements maternels. Et inscrit le combat de ces mères courage dans un mouvement d’émancipation féminine

Motion du 24 février 2020

Le département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Paris 8 reconduit la grève des enseignements et des tâches administratives jusqu’au lundi 9 mars 2020.

Néanmoins, il suspend sa rétention des notes du premier semestre. Cette action s’inscrivait dans notre grève contre la réforme des retraites, la LPPR, et la réforme de l’assurance chômage mais elle avait aussi pour but d’attirer l’attention de l’université sur les conditions de travail très difficile des personnels précaires du département.

Le département restera mobilisé tout au long des deux prochaines semaines et il incite les étudiant.e.s à se rendre à l’université pour nous rejoindre, participer aux conférences, débats, AG et actions collectives. Le calendrier des événements ayant lieu à l’université est disponible à plusieurs endroits dans l’université et sur le site du département.

Podcast: ça y est mon université a craqué

Ecoutez le Podcast:
ça y est mon université a craqué. Paroles de chargé.e.s de cours.

Conférence sur la réforme des retraites

Paul Hobeika, enseignant au sein du département de Sociologie et d’Anthropologie, interviendra ce lundi 10 février à 12h30 à L’université Paris-Nanterre (Amphi A2) dans le cadre d’une conférence/meeting sur la réforme des retraites.

Sa recherche doctorale porte sur les inégalités d’accès aux droits à la retraite au sein des classes populaires.

Accédez au programme: programme.

Programme Jeudi 6 février

Journée nationale de grève

8h30: Piquet de grève – Hall d’entrée Paris 8.

12h: Départ commun de Paris 8.

13h: Rdv « Facs et Labos en lutte » – Place Jacques-Bonsergent, Paris (10e).

13h30: Manifestation – Gare de l’Est-Nation, Paris.

Pour en finir avec la précarité !

Le département de sociologie et d’anthropologie de Paris 8, comme l’ensemble de l’enseignement et de la recherche, recourt massivement et de plus en plus à des emplois précaires pour assurer des missions d’enseignement, de recherche et d’administration.

Ces personnels assurent les mêmes missions que leurs collègues titulaires mais sont recrutés sur des contrats courts, mal payés, dans une position subalterne, et mal protégés par le droit du travail. Sans ces personnels précaires le département ne pourrait pas fonctionner.

Photographie du collectif enseignant (janvier 2020)


Titulaires seulement…

Téléchargez l’affiche:
Pour en finir avec la précarité !

Téléchargez l’Emploi du temps avec et sans les précaires:
Emploi du temps – L1/S1.

Les membres du département:
Contacts et responsabilités

Motion du 3 février 2020

Le collectif des enseignant.e.s-chercheur.e.s du département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Paris 8 reconduit la grève des enseignements et des tâches administratives jusqu’au 10 février 2020, jour de sa réunion hebdomadaire. Le département sera mobilisé tout au long de la semaine et incite les étudiant·es à se rendre à l’université pour nous rejoindre, participer aux conférences, débats, AG et actions collectives. Le calendrier des événements ayant lieu à l’université est disponible à plusieurs endroits dans l’université et sur le site du département.

Les enseignant.e.s-chercheur.e.s du département de sociologie et d’anthropologie invitent l’ensemble de l’université à préparer collectivement de nombreuses actions et débats locaux à l’occasion de la journée du 11 février sur la précarité dans l’ESR afin de rendre visible celle qui touche le personnel et les étudiant·es de notre université et nous mobiliser. Il propose également d’initier une enquête collective sur la précarité dans notre université.

Les inscriptions pédagogiques et la saisie des notes ne seront pas réalisées pendant la durée de la grève. Une permanence d’accueil des étudiant·es rencontrant des difficultés pour leurs bourses ou leurs titres de séjour sera organisée lundi 10 février de 11h à 12h devant la salle B336.

Après sa mort, des tas de gens parlent encore à Johnny Hallyday

Jean-François Laé, professeur de sociologie à l’Université Paris 8 et Laetitia Overney, qui ont co-écrit « Johnny, j’peux pas me passer de toi » (Bayard), sont interviewé dans Le Nouvel Obs :

« J’ai eu le cancer, comme toi » : après sa mort, des tas de gens parlent encore à Johnny Hallyday :

« Nous ne t’oublierons jamais, tu resteras toujours avec nous. » Ces messages, qui s’étendent sur près de 10 000 pages, disent la douleur d’avoir perdu un frère, un compagnon de vie ou une idole. Entre décembre 2017 et décembre 2019, des milliers d’admirateurs de Johnny Hallyday ont rempli des livres d’or mis à leur disposition par la paroisse de la Madeleine (Paris), en marge de messes mensuelles données en hommage à la star, morte il y a deux ans. Leurs témoignages ont été analysés par deux sociologues, Laetitia Overney et Jean-François Laé, spécialistes des mouvements d’écriture populaire.


lien vers l’article